Le fait de regarder les séries télévisées traitant de criminalistique pourrait facilement nous faire croire qu’aucun élément de preuve n’est plus solide que des échantillons d’ADN ou des empreintes digitales. Mais ce serait ignorer l’importance de la reconnaissance vocale. Grâce à la nouvelle technologie Speaker-Identification et à une importante base de données de voix gérée par Interpol, cette technique va devenir beaucoup plus accessible.

Pour lire la suite, cliquez ici : www.techno-science.net