Outre la reconnaissance faciale, le développement de la reconnaissance vocale ouvre la voie à des utilisations tout aussi intéressantes que sujettes à polémique. La voix est en effet un des domaines privilégiés par l’IA made in China. Elle permet, par exemple, de faciliter le passage de la langue chinoise à l’écrit.

Pour lire la suite, cliquez ici : quotidienne-agora.fr