Les processeurs traditionnels intégrés dans la plupart des appareils mobiles ne sont pas optimisés pour l’intelligence artificielle (IA).

Ce qui distingue les systèmes d’IA intégrés sur une puce des processeurs mobiles traditionnels, c’est qu’ils sont équipés de processeurs disposant de réseaux neuronaux spécialisés. Ces puces optimisées pour l’IA déchargent la puce de l’unité centrale de traitement de l’appareil, ce qui permet un traitement autonome plus local de l’IA et réduit le besoin de communiquer avec un cloud. L’ensemble de la configuration est optimisé soit pour des charges de travail très spécifiques ; comme la reconnaissance faciale, la reconnaissance vocale, le traitement du langage naturel ou la réalité augmentée.

Pour lire la suite, cliquez ici : paris-singularity.fr