Avoir le rythme dans la peau, l’expression n’aura jamais été aussi proche du réel. Une équipe de chercheurs de l’Institut national de science et de technologie d’Ulsan en Corée du Sud a mis au point un système de diffusion du son directement apposé sur l’épiderme.

Pas question de surpuissants hauts-parleurs pour faire danser tout le monde en soirée, le dispositif se présente sous forme d’une membrane extrêmement fine d’environ 1 centimètre carré directement apposée sur l’épiderme. La pellicule est suffisamment flexible pour suivre les mouvements de la peau sans se déchirer.

Pour lire la suite, cliquez ici : http://geeko.lesoir.be